Choisir le meilleur réseau et le bon…statut

Le mandataire immobilier, négociateur indépendant rattaché à un réseau tel que Proprietes-privees.com, est sous le statut d’agent commercial avec deux régimes possibles : auto-entrepreneur ou travailleur non salarié (régime TNS)

Prenez le statut de mandataire immobilier qui correspond le plus à votre situation actuelle : demandeur d’emploi, étudiant,  retraité… Une situation de demandeur d’emploi vous permet de conserver vos droits aux allocations familiales en vous lançant en même temps votre activité de mandataire ou votre reconversion professionnelle. Renseignez-vous aussi sur les aides possibles et la formation de mandataire grâce à des organismes comme l’ACCRE, l’ARCE ou encore le CPF ex DIF.

Une fois le choix de votre statut de mandataire immobilier réalisé… ne choisissez pas n’importe quel réseau. Posez vous les questions suivantes :

  • comment serai-je formé(e)
  • comment serai-je accompagné(e)
  • comment serai-je payé(e), à quelle échéance
  • quel sera le montant de mes commissions
  • Combien de ventes ferai-je avec de tels outils, avec de telles méthodes et un tel back-office ?

Alors qu’il sera facile de changer et de faire évoluer votre statut, il est toujours plus délicat de changer de Partenaire… surtout si vous avez connu des déboires.

Quel est le meilleur statut pour être mandataire immobilier ?

Uniquement lié à son réseau professionnel, le mandataire immobilier est indépendant, il bénéficie d’une grande liberté dans la pratique de son activité. Deux statuts juridiques lui permettent de travailler aussi librement, celui de l’auto-entreprise et celui du TNS (travailleur non salarié). Chacun a ses avantages et ses inconvénients.

Mandataire Immobilier : Les statuts

Devenir mandataire immobilier quelle que soit votre situation professionnelle

Vous êtes agent immobilier et souhaitez travailler à votre compte ? Vous êtes étudiant, en reconversion professionnelle ou demandeur d’emploi ? Le métier de mandataire vous offre de belles opportunités :

  • Vous n’avez pas besoin de diplôme spécifique.
  • Si vous disposez d’une expérience en agence ou d’une formation dans le domaine de l’immobilier, elle vous permet d’être efficace dès le début de votre activité en indépendant. Dans le cas contraire, vous pouvez compter sur les modules de formations proposés par votre réseau Propriétés Privées.
  • Votre réseau vous permet également de bénéficier d’un accompagnement personnalisé avant et pendant votre activité, d’outils solides pour travailler seul depuis chez vous, etc.

Bon à savoir : Bénéficiez d’aides si vous êtes demandeur d’emploi

En devenant mandataire immobilier, il vous est possible de conserver vos droits aux allocations familiales et de bénéficier d’aides telles que l’ACCRE, l’ARCE ou CPF. Rapprochez-vous de votre conseiller pour avoir plus d’informations à ce sujet.

Le mandataire immobilier, un travailleur indépendant

Contrairement à un agent immobilier, le mandataire n’est pas salarié. Il est lié à un réseau immobilier, lui-même détenteur d’une carte professionnelle et agit par mandat pour le compte de ce dernier. Il reste néanmoins en charge de la quasi-totalité des actions liées à une vente immobilière :

  • Il conseille et accompagne les vendeurs comme les acquéreurs.
  • Il est en charge des visites.
  • Il estime le bien, facilite les négociations entre les deux parties.
  • Il se charge de la plupart des démarches administratives.
  • Il prospecte pour trouver continuellement de nouveaux biens.

Pour travailler, il lui faut opter pour un statut de travailleur indépendant tel que l’auto-entreprise ou le TNS.

Le statut de la micro-entreprise pour devenir mandataire immobilier

Mis en place en 2009, le statut de l’auto-entreprise permet à un travailleur d’exercer son activité de manière indépendante et à titre principal ou complémentaire. Cette solution répond donc parfaitement aux attentes des mandataires immobiliers cherchant à se lancer :

  • Les formalités de création sont particulièrement simplifiées.
  • Les charges ne sont exigées qu’à la condition de déclarer du chiffre d’affaires. Si vous déclarez 0 euro, vous n’aurez ensuite aucun versement à prévoir, vous permettant de débuter sereinement votre nouveau métier.
  • Vous êtes exonéré de la TVA.
  • Vous n’avez pas à payer de cotisation foncière des entreprises pendant les 3 premières années.
  • Vous êtes libre de tenir vous-même votre comptabilité, sans nécessité de recourir à un expert-comptable.
  • Vous êtes cependant dans l’obligation de souscrire une assurance Responsabilité Civile Professionnelle et ne pouvez pas dépasser 72 600 euros de chiffre d’affaires.
  • Vous ne pouvez déduire aucune charge.

Le statut du travailleur non salarié pour devenir mandataire immobilier

Plébiscités par de nombreux professionnels de l’immobilier, le statut de travailleur non salarié offre bien des avantages, tous compatibles avec la réussite de votre activité :

  • Vous bénéficiez d’une couverture santé équivalente à celle des salariés mais elle est moins coûteuse que pour ces derniers.
  • Vous payez vos cotisations en fonction de votre résultat d’activité et non de votre chiffre d’affaires.
  • Vous êtes assujetti à la TVA.
  • Vous pouvez déduire vos charges, réduisant ainsi le montant de vos bénéfices et donc de vos cotisations.
  • Vous n’avez pas de plafonnement d’activité.
  • Vous devez également souscrire une assurance Responsabilité Civile Professionnelle et faire appel à un comptable.

Faites confiance à un leader !

Autour de la même thématique