webleads-tracker

Les rythmes et cycles du mandataire immobilier 

rythme-cycles

Chers lecteurs bonjour,

Aujourd’hui découvrons ensemble les cycles du mandataire.

Peut-être êtes-vous en découverte du beau métier de mandataire immobilier et c’est sans doute ce qui vous amène sur le blog Proprietes-privees.com .
Vous avez sans doute déjà une idée précise de ce que le métier implique, mais saviez vous que les professionnels de l’immobilier sont soumis à des changements de rythmes ? Que ces changements font partie de leur quotidien et qu’il faut les identifier, les maîtriser et s’y adapter , au risque de passer à côté d’une année entière de chiffre d’affaires ou de rater la gestion de sa trésorerie ?… 
Si vous vous intéressez à notre beau métier , lisez attentivement ce qui suit , vous n’en serez que mieux préparés. 

Tout d’abord , le mandataire immobilier Proprietes-privees.com étudie son marché. Grâce aux nombreuse formations proposées à travers le programme d’accompagnement BOOSTER , il analyse la rotation du stock et la saisonnalité des ventes. Il pourra savoir quand le rythme s’accélère, quels sont les cycles du mandataire, c’est à dire  » à quel moment la demande est la plus forte ».  On constate généralement un emballement de l’activité au début du printemps : accélération qui se confirme partout en France et qui persiste jusqu’au milieu du mois de Juillet .

 

Cycles du mandataire : des marchés parfois décalés.

Mais il existe aussi des ‘marchés décalés’ où les cycles du mandataire sont différents : tels que les zones de villégiatures, résidences secondaires, pour lesquels les ventes se feront plutôt en hiver, pour le bord de mer et en été pour la montagne. En effet , ces acquéreurs vont apprécier d’emménager dès les beaux jours (bords de mer ) ou dès que les pentes sont enneigées.  Enfin, l’investisseur, lui, est régulier et actif tout au long de l’année car à l’affût d’une opportunité : placement , rentabilité , rendement etc …

Ayant identifié ces cycles , le mandataire immobilier averti saura donc organiser sa prospection. Il « chassera » les biens appropriés en fonction de l’activité de son marché pour constituer le stock idéal , qui correspondra au moment idéal …

De fait, comme évoqué précédemment, le conseiller immobilier devra également accepter d’organiser son planning de visites en fonction de ces accélérations. Il est donc fréquent qu’il cumules des visites à partir du mois de Mai , voir même qu’il enchaînera quelques weekend, ponts, dimanches et jours fériés très actifs et très fructueux… Les ventes se font en quelques semaines et comme dit le dicton  » il faut battre le fer tant qu’il est chaud », au risque de laisser passer le train de la réussite. Vous comprendrez également que durant cette fenêtre de tir réduite, c’est souvent le chiffres d’affaires d’une année qui se joue.

 

Savoir gérer sa trésorerie.

Il en découle une autre problématique : la difficulté à gérer la trésorerie… car vous l’aurez compris, les rentrées d’argent se font par à coup et les ‘rentrées d’argent’ doivent être appréhendées avec rigueur et maturité’.  En effet , une erreur de jeunesse courante consiste à s’enflammer et donc, à ‘brûler’  trop rapidement une année de salaire.  Ces sujets sont très peu (pas du tout ?) évoqués lorsque l’on aborde la profession de mandataire immobilier. Or, vous l’aurez compris, une étude de marché approfondie est indispensable pour permettre à tout débutant dans le métier , de comprendre, de gérer et d’anticiper ces cycles d’activité pour ne pas les subir.

En plus des nombreuses qualités que devra posséder toutes personnes désireuse de se lancer dans la profession, il faudra ajouter beaucoup de clairvoyance et de maturité. Le réseau Proprietes-privees.com , à travers son programme d’accompagnement et de formation BOOSTER, vous permettra d’entrer dans la profession et de vous y installer durablement.

Merci de nous avoir lus.