L’emploi du temps type du négociateur immobilier

L’emploi du temps type du négociateur immobilier

Les négociateurs immobiliers expérimentés et aguerris le savent bien : pour être performant il faut être organisé. C’est pourquoi leur emploi du temps doit se montrer structuré et permettre de gagner en efficacité. Mais entre le négociateur immobilier indépendant et celui qui travaille en agence, les emplois du temps sont bien différents. On fait le point sur ces disparités mais aussi sur leurs avantages et leurs inconvénients.

Négociateur immobilier débutant : un emploi du temps précis et structuré

Votre salaire étant directement corrélé à votre activité, il vous faut anticiper vos objectifs mais aussi vos besoins. Cela vous permettra de suivre un emploi du temps orienté sur ces deux critères clés. Et la base des besoins d’un négociateur immobilier est de posséder un vaste portefeuille de biens à présenter et à vendre.

Lors de votre prise d’activité, votre emploi du temps doit donc être organisé en ce sens. Avant même de vous intéresser à d’éventuels acquéreurs, il vous faut travailler vos contacts vendeurs. Cela reste d’ailleurs valable pour un négociateur expérimenté. On estime que 80% de votre activité sera toujours en relation avec la recherche de nouveaux mandats à rentrer. Les 20% restants sont destinés à la recherche acquéreur.

Pour cela, seule la prospection est à envisager dans un premier temps. Travaillez parallèlement votre réseau local et digital pour profiter ensuite rapidement des retombées d’un bon relationnel et de recommandations.

L’emploi du temps du négociateur immobilier indépendant

Libre de s’organiser comme il le souhaite, le négociateur immobilier indépendant gagne souvent en efficacité comparativement à ce même poste en agence. Il évite les nombreuses réunions et les échanges incessants avec le reste de l’équipe afin de gagner en productivité. Il lui faut cependant réaliser les mêmes actions que son confrère, à savoir :

En matinée, son temps est réservé à la prospection :

  • Il lui faut opter pour de la prospection avec dépôt de prospectus dans les boîtes aux lettres. Voilà le meilleur moyen de constituer un réseau efficace et de rentrer de nouveaux mandats. A la différence du négociateur d’agence, l’indépendant peut cibler sa zone de travail. Cela lui permet alors de se focaliser sur les quartiers en forte demande et sur le type de biens qui correspond à la clientèle du secteur. Il pourra ainsi rentrer de nouveaux mandats mais également suivre ceux en cours.
  • Il doit également trouver du temps pour de la prospection téléphonique et suivre les mises en ligne d’annonces récentes pour les transformer en mandats.

Dans l’après-midi, son temps est réservé à la conclusion des affaires :

  • Il lui faut être en contact constant avec les vendeurs pour pouvoir suivre de près l’avancement de la transaction, la négociation du prix, rendre compte des visites, etc.
  • Une partie de sa journée doit également être réservée aux visites des biens en elles-mêmes et à leur organisation.
  • Vient ensuite le moment d’entretenir le réseau en conservant un lien de proximité avec les prescripteurs, les apporteurs d’affaire etc. Cela peut également passer par la gestion de la communication locale (flyers, panneaux publicitaires, etc.), mais aussi digitale (site internet, réseaux sociaux, etc.).

Vous pouvez vous renseignez sur l’intégralité des missions du négociateur immobilier indépendant en consultant sa fiche métier.

L’emploi du temps du négociateur immobilier en agence

Dans un cadre plus traditionnel, comme une agence, l’emploi du temps du négociateur est soumis à plus de contraintes.

En matinée, c’est également la prospection qui prime :

  • Pour commencer, il lui faut se rendre quotidiennement à une réunion matinale afin de faire le point sur les dossiers en cours et sur les projets à finaliser. Celle du lundi est en générale assez longue. Cela permet de comprendre les difficultés rencontrées et d’analyser les retours des clients.
  • Il prend ensuite le temps de distribuer ses prospectus dans le secteur qui lui a été assigné. Il devra y revenir tous les mois afin d’asseoir sa position sur ces quartiers.

Dans l’après-midi, il se charge des nombreuses activités dont il a la charge :

  • Chaque après-midi le négociateur immobilier d’agence doit également prendre le temps de rédiger les annonces, de relancer les futurs acquéreurs qui ont récemment visité un bien, de répondre aux interrogations des clients par mail ou par téléphone mais aussi de rentrer les mandats et de gérer les demandes d’estimation. Il lui faut aussi trouver du temps pour organiser les futures visites, transformer les nouveaux mandats en annonces et poursuivre le phoning sur les habitants du secteur etc.
  • Certains jours (le plus souvent en fin de semaine), il devra s’occuper des visites dont les rendez-vous ont été pris en amont.

Nos conseils pour gagner en efficacité

La gestion de votre agenda reflète votre capacité d’organisation. Elle est également la garante de bonnes relations avec vos clients mais aussi avec votre réseau. Il vous faut donc être rigoureux :

  • Ne soyez pas en retard à vos rendez-vous et prenez toujours le temps de confirmer vos rendez-vous à l’aide d’un sms par exemple.
  • Ne négligez jamais le suivi et la relance de votre prospection.
Sed venenatis leo. elementum Praesent luctus consectetur id,