webleads-tracker

Conseil mandataire : dois-je dire aux acheteurs qu’un drame a eu lieu ?

conseil-mandataire-10102017

Le conseil mandataire du mois.

Depuis que Proprietes-privees.com existe, quelques mandataires nous ont posé, rarement heureusement, cette question :  » Un drame a eu lieu dans le bien que je vends; dois-je le dire aux potentiels acheteurs ? » La question est d’ailleurs régulièrement posée par les professionnels de l’immobilier. La réponse est OUI ! sans aucune hésitation.

Dès qu’un mandataire immobilier est informé et quelque soit la nature de ce drame: décès , suicide , pire… il doit absolument le signaler. Sans aller jusqu’à évoquer la notion de « vice caché » , il n’empêche que cette information est primordiale, car un client qui s’engage et qui financera l’achat de toute une vie, n’a pas envie de découvrir ce genre de chose après avoir emménagé… Un mandataire immobilier a ainsi vendu une maison où un meurtre avait eu lieu et on peut vous assurer que ses clients n’auraient pas apprécié qu’il leur cache la vérité sur les réelles raisons de la vente.  Rappelez-vous qu’un acheteur saura de toute façon : « Ne trompez pas l’ignorant , il aura des yeux ». Ce proverbe arabe résume parfaitement la situation. La vraie question est  » Comment le dit-on ?  » .

Nos recommandations :

  • 1/ Le signaler dès le début de la relation , sinon vous perdrez la confiance de vos clients.
  • 2/ Le dire sans dramatiser .  Cela peut paraître paradoxal…mais la façon de le dire peut faire une grande différence . Dites par exemple : « Cette famille avait de gros problèmes personnels et ça s’est mal terminé hélas… » En clair le problème ne vient pas du bien en soi mais d’éléments totalement extérieurs.
  • 3/ Ne soyez pas désinvoltes ni trop insistants et passez vite aux caractéristiques du bien en lui même.
  • 4/ Ne donnez pas les détails du drame , c’est inutile, la presse en a sans doute parlé et ça serait inconvenant de revenir dessus.

Vous serez parfois étonnés d’entendre certains visiteurs faire des blagues ! Tout est possible en fait, cela dépend du caractère de vos clients. Si c’est le cas, ne surenchérissez pas sur les réflexions ou l’humour de vos clients…

En conclusion et comme on a souvent coutume de le dire dans la profession :  » il y a un acheteur pour chaque bien » tout n’est qu’une question de prix au final.
Alors, n’ayez pas peur , ces biens aussi se vendent, c’est juste une question de méthode, de forme, mais surtout, de transparence.

Bonnes ventes à tous !