webleads-tracker

Les résidences de services : un placement de qualité

résidence services

Les résidences de services séduisent encore en 2016

Investir dans l’immobilier et notamment dans les résidences de services reste actuellement un placement intéressant pour la rentabilité qu’il génère, mais aussi pour les multiples avantages fiscaux dont ce type d’investissement bénéficie.

Les résidences services : une véritable alternative

Actuellement, dans un contexte économique qui semble encore assez flou, investir dans la pierre reste toujours un placement de confiance surtout dans l’immobilier de service que ce soit dans une résidence de tourisme, étudiante ou pour personnes âgées. Valeur refuge privilégiée par plus de la moitié des Français, c’est un investissement qui est très rentable, car il permet d’obtenir un rendement annuel avoisinant les 4 %. Par la signature d’un bail commercial d’une durée minimale de 9 ans avec un exploitant professionnel, l’investisseur s’assure de la perception de loyers nets tous les trimestres sans avoir à s’occuper de la gestion de la résidence. Cependant, pour être sûr d’avoir ce résultat, il est important d’une part, de bien choisir le bien et son emplacement et d’autre part de recourir à des gestionnaires de résidence de tourisme

Les dispositifs fiscaux en résidences de services et leurs avantages

Un investissement en résidence de tourisme bénéficie de nombreux avantages fiscaux. En effet, si la résidence est neuve, il est possible de récupérer la TVA à hauteur de 20 % sur le coût total de l’opération (prix d’achat du bien et des meubles compris). Toutefois, trois conditions sont à respecter, à savoir :

  • la conservation du meuble pendant 20 ans au moins ;
  • la signature d’un bail commercial de 9 ans minimum avec un gestionnaire ;
  • la fourniture de trois services parahôteliers.

Ce dispositif peut ensuite être complété soit par le régime de défiscalisation Censi-Bouvard soit par le programme immobilier LMNP.

La loi Censi-Bouvard qui est effective jusqu’au 31 décembre 2016 offre la possibilité de réduire ses impôts de 11 % sur le prix de l’acquisition du logement plafonné à un montant maximal de 300 000 €. Elle permet donc de défiscaliser jusqu’à 33 000 € sur une période de 9 ans soit plus de 3 600 € par an.

Applicable aux investissements immobiliers qui génèrent annuellement des revenus locatifs de moins de 23 000 €, le régime fiscal LMNP (location meublée non professionnelle) est le dispositif fiscal le plus apprécié auprès des investisseurs. Si les revenus globaux du propriétaire n’excèdent pas les 32 900 €, il bénéficie du régime micro-BIC c’est-à-dire qu’il a droit à un abattement forfaitaire de 50 % qui couvre toutes les charges du logement. Dans le cas contraire, c’est le régime réel d’imposition qui est en vigueur. Concrètement, les charges et l’amortissement sont déduits des loyers perçus.