webleads-tracker

Devenir négociateur immobilier

Négociateur immobilier

Vous souhaitez devenir négociateur immobilier ?

Le métier de négociateur en immobilier

Le négociateur immobilier va jouer un rôle d’intermédiaire dans les différentes transactions immobilières entre l’acquéreur et le vendeur. Être négociateur immobilier est une profession riche et passionnante car le négociateur est présent à toutes les étapes de la transaction immobilière. Le négociateur immobilier peut choisir d’exercer son activité sous différents statuts juridiques : agent commercial ou salarié.
Les missions effectuées par le négociateur immobilier s’organisent autour de différentes activités qui nécessitent d’avoir des connaissances dans de nombreux domaines : juridique, commercial, communication voire financier.
Au démarrage de son activité, la prospection représente l’activité principale du négociateur en immobilier. Il doit se constituer un portefeuille de biens à vendre ou à louer. Pour réaliser cette prospection, le negociateur immobilier est plus ou moins aidé suivant l’entreprise qu’il choisit. Chez Proprietes-Privees, nous insistons sur la qualité et la fréquence de la prospection. Le négociateur immobilier va disposer de nombreux outils et de nombreuses actions qui vont l’aider à trouver des biens.
Avec l’expérience et une bonne analyse du marché, le négociateur immobilier proposera à ses clients vendeurs une estimation (valeur vénale) de leur bien. Cette étape est décisive car le délai de vente, voire la vente elle-même sont conditionnés par cette analyse du prix. Et comme 2 biens ne se ressemblent pas, qu’il n’y a pas d’Argus de l’Immobilier, le négociateur immobilier devra mettre en œuvre les techniques d’estimation qu’il a pu apprendre lors de nos formations immobilières.

L’article 6 de la loi n° 70-9 du 2 janvier 1970 dite la Loi Hoguet impose de détenir un mandat écrit de la part du vendeur. Le négociateur immobilier va donc effectuer les démarches afin d’obtenir un mandat qui est indispensable pour entamer la communication puis la négociation. Lorsque le mandat de vente sera accepté et signé des parties, le négociateur en immobilier va diffuser à travers des portails publicitaires, les biens immobiliers dans le but de trouver des acquéreurs. Le négociateur immobilier va également rapprocher les biens en portefeuille avec les prospects qu’il a déjà rencontrés : c’est ce que l’on appelle faire des rapprochements. Aujourd’hui nos logiciels facilitent grandement le travail du négociateur et lui font gagner beaucoup de temps.
Cette communication sur les portails et sites web français et internationaux va générer des contacts que le négociateur immobilier va qualifier. Suivant l’analyse des besoins et la compréhension des objectifs de l’acheteur, le négociateur immobilier va programmer les visites des biens immobiliers pour les potentiels clients. Outre une visite des lieux bien menée, le négociateur immobilier doit s’attendre à tout type de questions sur la maison ou l’appartement, sur la copropriété, sur l’environnement et autres questions : commodités, qualité du quartier, distances ou temps par rapport aux écoles… Savoir répondre à ses clients est aussi important que l’écoute du client. En bon commercial, le négociateur immobilier saura donc reformuler, laisser s’exprimer son client et répondre aux objections.

Le profil du négociateur immobilier

Son savoir être est tout aussi important que son savoir-faire.
Le négociateur doit inspirer confiance au vendeur comme à l’acquéreur. Aussi, le négociateur immobilier soignera sa tenue, son langage, sa ponctualité.
Ensuite, le négociateur en immobilier devra maîtriser un certain nombre de connaissance. Nous les appelons, chez Proprietes-Privees, les fondamentaux métier. Ces connaissances concernent la portée juridique du mandat de vente (c’est le premier contrat passé entre le vendeur et l’agence), les techniques commerciales depuis les étapes de la découverte jusqu’à la conclusion de l’accord. Enfin, le négociateur immobilier doit savoir monter son dossier de vente, ce qui implique pour le négociateur de comprendre les règles d’urbanisme, de copropriété et les procédures administratives liées à la vente d’un immeuble.
Enfin les qualités d’un bon négociateur immobilier sont essentiellement celles que l’on recherche chez un commercial. Le négociateur immobilier est curieux, organisé, méthodique et persévérant. Compte tenu de son statut de négociateur indépendant il doit pouvoir être autonome et savoir surmonter les échecs ou les déceptions.

Comment devenir négociateur immobilier ?

On peut devenir négociateur immobilier de plusieurs façons et à tout âge. La première solution consiste à suivre une formation diplômante type BTS Professions immobilières. Cette formation peut être entreprise directement après le Bac ou peut également être suivie par correspondance.
La deuxième formule pour devenir commercial en immobilier consiste à valider un Certificat de Qualification Professionnel Négociateur Immobilier. Ce CQP est dispensé par différents organismes de formations continues. Cette formation, généralement concentrée sur quelques mois, est ouverte à toute personne en reconversion qui a un projet d’exercer une activité de négociateur immobilier.
Enfin, il est possible de devenir négociateur immobilier en étant recruté directement par une agence immobilière ou un réseau. La formation sera complétée directement par une expérience terrain. Attention, si vous n’avez jamais exercé ce métier, vérifiez que l’entreprise que vous allez choisir forme bien au métier de négociateur immobilier. Car beaucoup, y compris dans les agences, n’ont pas les moyens, les infrastructures ou les bonnes méthodes de formation. Il faut plusieurs années et un bon accompagnement pour devenir négociateur immobilier. Consultez la liste de nos formations initiales, d’intégration puis les offres de e-learning que Proprietes-Privees met en œuvre pour la formation de ses négociateurs immobiliers.

Ce que gagne un négociateur immobilier ?

Même s’il existe deux types de rémunération pour les négociateurs immobiliers ; il est devenu très rare qu’une agence offre un salaire fixe important à un négociateur immobilier.
Le négociateur immobilier salarié va donc percevoir mensuellement un salaire, qui prend généralement la forme d’avances sur commissions, augmenté lorsqu’il vend de commissions sur les honoraires. Rapidement les très bons négociateurs immobiliers font se rendre compte que l’agence qui les emploie gagne beaucoup plus qu’eux…
Lorsque le négociateur immobilier est indépendant, il peut choisir soit d’être agent commercial en immobilier soit d’être en mission avec une société de portage salarial.
Le statut diffère entre agent commercial en immobilier et porté salarié mais la base reste la même : le négociateur immobilier n’est rémunéré que sur les transactions qui aboutissent réellement. Dans ce cas, son contrat prévoit un niveau de rétrocession qui va de 50 à 70%. Attention, certaines sociétés laissent croire aux futurs négociateurs immobiliers qu’ils vont percevoir 100% des honoraires… Outre le fait, que la location de carte d’un agent immobilier est interdite, comment peut-on croire que l’on va ne rien reverser pour les services de l’agence ou du réseau ?
La rémunération du négociateur immobilier indépendant est complétée par des commissions d’apporteur d’affaires sur des services tels que le financement, les travaux, les déménagements… Ces compléments peuvent représenter un plus de l’ordre de 15 à 20% de commissions en plus.
Enfin, chez Proprietes-Privees, le négociateur immobilier peut évoluer et accéder au statut d’animateur d’équipe. Dans ce cas, l’agence lui octroie une bonification qui sera fonction de la réussite de son équipe de négociateurs.