webleads-tracker

Mandataire immobilier : commercial et juriste !

mandataire immobilier

La mandataire immobilier : commercial et juriste à la fois ?

Le métier de mandataire immobilier fait appel à des connaissances et compétences variées : commerciales et juridiques notamment. Nous vous proposons de faire un rapide tour d’horizon de ce que le mandataire immobilier va devoir faire pour sécuriser ses ventes et donc sa rémunération.

Le mandataire immobilier et le droit :

Le mandataire immobilier évolue dans un environnement fortement juridique. La loi Hoguet exige du mandataire immobilier qu’il obtienne de son vendeur ou bailleur un mandat écrit. Sans ce premier document, il ne peut prétendre à honoraires, donc à rémunération.

La loi ALUR lui impose ensuite de préciser sur le mandat s’il intervient en qualité de salarié ou d’agent commercial. Son assurance RCPRO devra figurer dans les mentions le concernant dans l’en-tête du mandat.

Dans le descriptif du bien, le mandataire immobilier sera bien avisé de respecter le code de la Construction et de l’Habitation : mesurage Carrez, copropriété…mais aussi le code l’urbanisme s’il s’agit notamment de la vente d’un terrain à bâtir. La loi Hamon lui permettra de pouvoir en partie déroger au délai de réflexion du vendeur lorsque celui-ci a été démarché à son domicile. Ceci afin de pouvoir initier les premières démarches et notamment la mise en publicité. Cet accord express du mandant ne lui ôte pas le droit de dénoncer le mandat de vente ou de location dans les 14 jours…

Par respect du code de la Consommation, le mandataire immobilier indiquera des honoraires en TTC conformément à son barème et en conformité avec le Document d’Information Précontractuel… et devra utiliser un mandat comportant le coupon de rétractation

Comme le disent les tribunaux : nul n’est sensé ignorer la loi … encore moins un professionnel tel le mandataire immobilier qui ne manquera aucune des formations juridiques dispensées par son Réseau !

Le mandataire immobilier : un commercial tous terrains :

Le mandataire immobilier : ce commercial à toutes épreuves.

Psychologue, à l’écoute, disponible, sachant détecter les besoins du vendeur et de l’acquéreur et les reformuler, le mandataire immobilier est un fin négociateur, un stratège commercial. Alors qu’un vendeur automobile connaît une gamme de 15 à 20 véhicules pour lesquels il a reçu pléthore d’informations, de plaquettes ou d’aides à la vente, notre négociateur immobilier, qui peut gérer un portefeuille de 20 à 50 biens tous différents, doit avoir en tête autant de PLU, de montants de taxes d’habitation ou de caractéristiques variées. Il doit organiser sa propre communication et faire preuve de qualité de rédacteur afin que son lecteur (le plus souvent un internaute) passe a l’action. Sans le savoir notre mandataire immobilier doit être un pro de la fameuse méthode commerciale AIDA : attention, intérêt, désir, action !

Spécialiste des techniques commerciales, le mandataire immobilier saura isoler les objections et développer un argumentaire à tomber par terre !

Rompu aux négociations, il saura amener chacun des protagonistes à accepter un accord le plus équilibré possible.

Enfin, le mandataire immobilier doit se préparer à recevoir toute demande d’information y compris celle assez fréquente d’un acquéreur peu scrupuleux qui tentera d’obtenir la localisation précise du bien de manière à tenter de se passer des services du mandataire immobilier… Pas toujours fair-play le client !

Et vous pensiez que le métier de mandataire immobilier était un métier facile ? Même s’il existe plus difficile, on ne peut pas dire que chacun porte en soi, de manière innée des talents ou compétences. La démonstration est donc faite sur la nécessité et l’importance de la PERSONNALITÉ et de la FORMATION.