webleads-tracker

Charleville-Mézières – Ardennes (08)

Musée Rimbaud, Charleville-Mézières, Ardennes, France

Musée Rimbaud, Charleville-Mézières, Ardennes, France

Charleville-Mézières, du département des Ardennes, dont elle est la préfecture, a connu une légère baisse de sa population depuis quelques années, l’amenant aujourd’hui à 49 433 habitants. Sa population active compte 29 311 personnes. Son taux de chômage est élevé puisqu’il se situe à 18.4%, soit plus de 10 points au dessus de la moyenne nationale.
Cependant, la préfecture et ses environs abritent de nombreuses zones d’activités ou zones industrielles permettant une forte concentration des activités en lien avec la métallurgie, la construction mécanique et l’agroalimentaire. Le tertiaire se développe lui aussi. L’activité immobilière est quant à elle assurée par 423 professionnels dans la commune, dont 403 salariés.
Au niveau de l’immobilier, la commune comprend plus de 26 000 logements dont 8 472 maisons et plus de 17 000 appartements. 2 316 logements sont vacants en 2014. Parmi ceux-ci on compte environ 17 000 propriétaires, 30 000 locataires et 1 000 autres locataires logés gratuitement.
Le prix moyen au m² est de 1 100€. Pour acquérir un bien, le prix médian est de 169 607€ dans la ville.
Par la route, Lille et Metz se trouvent à 2h et l’autoroute pour relier la ville à Charleroi en Belgique devrait être mise en route en 2014. Grâce au TGV, Charleville-Mézières est à 1h35 de Paris.
A l’intérieur de la ville, onze lignes de bus desservent les rues carolomacériennes.
La Meuse, qui traverse la ville et se dirige vers la Belgique, n’a plus de fonction commerciale et est aujourd’hui surtout utilisées par des péniches à vocation touristique. En effet, cette ville pleine d’histoire attire les touristes grâce à son patrimoine naturel et urbain riche. La tour du Roy ou encore la tour du Mess sont des vestiges de l’époque médiévale. Plus récemment construite, on peut également admirer la passerelle du Mont-Olympe et une fois traversée, contempler la préfecture des Ardennes du Mont.
Du point de vue des équipements, la ville loge de nombreux établissements scolaires comme le lycée Chanzy, ou encore le lycée Sévigné, ouvert premièrement comme lycée de jeunes filles.
Finalement, les équipements sportifs de la commune ainsi que ces équipes de bon niveau lui ont permis d’être élue en 2004 « Ville la plus sportive de France » par le journal l’Equipe.