webleads-tracker

Abécédaire du négociateur immobilier

Réseau Proprietes-Privees

De A à Z : tout ce qu’il convient de savoir si vous êtes ou souhaitez devenir négociateur immobilier. Loin d’être exhaustif cet abécédaire démontre s’il est besoin la diversité de ce métier.

Avis de valeur : il s’agit de la version simplifiée de l’estimation. Généralement présenté sur papier en-tête de l’agence l’avis de valeur donne sans détail une fourchette plus ou moins large du prix auquel le bien pourrait se vendre.

Barème : lorsque le négociateur immobilier est indépendant il doit pouvoir adapter son barème librement, en adéquation avec la politique tarifaire de son mandant. Au forfait ou en pourcentage du prix du bien, le barème doit être respecté au moment de la prise du mandat.

Confrère : le négociateur immobilier peut travailler en inter-cabinet ou en délégation avec un confrère. Dans ce cas il partage la commission 50/50.

Délai de rétractation : le code de la consommation prévoit un délai de rétractation de 14 jours en cas de prise de mandat au domicile du vendeur

Écrit : le mandat de vente doit être écrit. Pour ne pas risquer la nullité du contrat, le mandat répond à un formalisme précis y compris dans la taille des caractères d’une clause pénale par exemple

Estimation : cette étape préalable de l’estimation d’un bien immobilier est l’une des clefs de la réussite d’une vente. L’estimation de la valeur vénale d’un bien immobilier peut se faire par différentes méthodes : (surface utile pondérée, méthode des rendements, méthode comparative, méthode du compte à rebours promoteur…). Pour cela il faut avoir une expérience et une bonne connaissance du secteur.

Financement : le négociateur immobilier doit présenter à son mandant (vendeur) un acquéreur solvable. Pour cela il doit s’enquérir des démarches bancaires faites par son prospect. En début de recherche, l’acquéreur sera orienté vers un partenaire financier afin de vérifier l’enveloppe dont il dispose pour son achat

Gains : une rémunération de 70 à 90% vous est proposée chez Proprietes-Privees. Le négociateur performant peut percevoir rapidement 150000€ voire plus pour les plus actifs et organisés. Plus que le pourcentage de rétrocession, les négociateurs doivent analyser les outils mis à leur disposition pour réaliser un maximum de ventes. Attention, aux fausses bonnes affaires et aux réseaux fragiles financièrement…

Hamon : la loi Hamon complète les dispositions du code de la consommation et offre notamment au vendeur un délai de réflexion de 14 jours lorsque le mandat est signé hors établissement

Honoraires : et non plus frais. Un agent immobilier, perçoit désormais des Honoraires lors d’une transaction. C’est ainsi que le FAI des annonces est remplacé, suite à la loi ALUR par HAI : Honoraires d’Agence Inclus.

Immobilier : par définition tout ce qui est ancré au sol. Ne concerne pas l’immobilier : les péniches, les mobiles-homes… En France le propriétaire du dessus est également propriétaire du dessous.

Information : le négociateur immobilier a un devoir d’information et de conseil vis à vis du vendeur et de l’acquéreur

Juridique : l’immobilier est un secteur où le droit est fortement présent. Code civil, de l’habitation, de l’urbanisme, de la famille, du commerce, de la concurrence, de la consommation, etc…

KW/h : les diagnostics immobiliers : Performance énergétique, émission de gaz à effet de serre, amiante, électricité, gaz… ont considérablement complexifié la vente ou la location d’un bien immobilier. Le négociateur immobilier sera bien avisé de vérifier que la batterie de diagnostics a bien été réalisée

Livre des mandats : les mandats sont enregistrés chronologiquement dans un registre tenu manuellement ou par informatique

Loi Hoguet : promulguée en juillet 1970, elle fixe le cadre de l’activité d’entremise. La profession d’agent immobilier est ainsi une profession règlementée.

Mandat de vente ou de recherche : ces contrats répondent à un formalisme précis et sont indispensables pour pouvoir prétendre à une commission

Marché immobilier : il existe plusieurs marchés immobiliers. Ce marché est segmenté entre celui de la location et de la vente. Ce dernier segmenté à son tour par le marché des biens de Prestige et des biens plus communs. Des sous-marchés en développement tels que le viager, la vente à réméré…

Négociateur immobilier : commercial chargé de mettre en relation un acquéreur et un vendeur. Le négociateur immobilier est tout à la fois vendeur et chasseur; même si on voit parfois cette dernière activité détachée de l’activité générique. Le négociateur immobilier peut exercer en indépendant, en portage salarial, de plus en plus rarement en salarié.

Négociation : l’essence même de l’activité. Le négociateur immobilier négocie généralement 2 fois : une première fois avec le vendeur pour arriver à un prix de présentation du bien et la seconde fois avec un acquéreur pour obtenir ou valider une offre

Offre d’achat : ce document a pour finalité de recueillir une proposition d’achat de l’acquéreur afin de pouvoir obtenir l’accord du vendeur. Il est rare que l’offre d’achat est au prix du mandat. L’offre d’achat est confirmée par un compromis lequel est réitéré par acte authentique

Pige immobilière : source d’information du négociateur, la pige immobilière est le point de passage obligé pour bien connaître son marché et/ou pour enrichir son portefeuille de biens. Il existe de nombreux logiciels de pige immobilière qui facilite cette pratique que certains estiment ingrate.

Promesse de vente : elle est généralement synallagmatique le vendeur s’engage à vendre et l’acquéreur à acheter. Elle peut faire l’objet d’un enregistrement afin de lui donner une date certaine.

Quadras et quinquas : cette profession est exercée majoritairement par des hommes et femmes qui ont une expérience des services, de la vente et/ou du conseil aux particuliers. Il est regrettable que cette profession n’attire pas plus de jeunes commerciaux

Réseau de mandataires : il se crée aujourd’hui un nouveau réseau de mandataires immobiliers indépendants par mois. Ce concept, sur lequel Proprietes-Privees est précurseur, attire de plus en plus de créateurs, au risque de faire parfois n’importe quoi, n’importe comment. Faites confiance aux leaders : Proprietes-Privees en fait partie !

Responsabilité : le négociateur immobilier doit s’assurer en Responsabilité Civile Professionnelle pour son activité (décret loi ALUR à venir)

Salaire : le négociateur indépendant perçoit des honoraires conformément aux dispositions contractuelles de son mandant (l’agence). Le négociateur qui ne veut pas s’embarrasser des contraintes administratives peut opter pour le portage salarial. Ses commissions sont alors transformées en salaire net.

Signature : un négociateur immobilier est amené à signer et faire signer des mandats (s’il en a reçu délégation dans son contrat). Par contre, il ne peut pas signer d’offre d’achat, ni de compromis de vente (ou promesse de vente) et encore moins représenter des clients lors de la signature de l’acte authentique chez le notaire. Par contre, il est fortement conseillé que le négociateur immobilier accompagne son client lors de la réitération chez le Notaire.

Transactionnaire : le négociateur immobilier reçoit mandat de son agence de faire aboutir des transactions immobilières : il négocie des offres d’achat mais ne peut pas rédiger de compromis ou promesse. Seul l’agent immobilier ou le notaire peuvent recueillir sous seing privé ou authentique l’accord des parties

Usage du bien : un bien immobilier est généralement destiné à être soit un commerce, une habitation… Tout changement d’usage ou de destination doit faire l’objet d’une demande de permis ou de déclaration préalable s’il n’y a pas de travaux.

Urbanisme : pour vendre un logement ou un terrain, le négociateur immobilier doit s’assurer des règles d’urbanisme applicables au bien immobilier (PLU, préemption, contraintes diverses…)

Valeur vénale : il existe une différence entre la valeur vénale d’un bien (celle-ci est généralement le résultat de la compilation de plusieurs méthodes d’estimation) et le prix de vente. Ce dernier est ce qu’obtient un vendeur à l’issue d’une vente réitérée chez le Notaire. Ce prix ne sera pas le même suivant la saison de mise en vente, le nombre de biens équivalents sur le marché, la conjoncture, etc… On peut toucher un prix qui soit en dessous de la valeur vénale ou vice-versa.

Vente immobilière : pour être parfaite la vente immobilière requiert un accord entre les parties sur la chose et le prix. Cela paraît simple mais réserve en réalité de nombreuses surprises. C’est pour cela que l’intervention d’un professionnel est nécessaire voire indispensable.

Water-closet : pièce dont il n’est pas nécessaire de faire de photo ou un descriptif précis !

X : croix inscrite dans un formulaire pour accepter ou renoncer à une disposition.

Yes ! : expression de joie du négociateur, du vendeur et de l’acquéreur qui sont tous 3 satisfaits d’avoir fait l’affaire !

Zéro risque : nous vous accompagnons et vous proposons de développer cette activité lucrative et passionnante sans investissement, sans risque et sans contrainte administrative forte.

Tous droits réservés Proprietes-Privees

Lire sur le même sujet :